En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
 
 

Nouvelles

Motion Congrès 2016 - le 29/05/2016 @ 09:51 par WebNoMaster

Motion du 74ème congrès de la Fédération anarchiste réuni à Rennes les 14, 15 et 16 mai 2016

Ni Etats, ni frontières, tout ce qui est humain est nôtre !


Aujourd’hui encore, des hommes et des femmes sont persécutés pour le simple fait qu’ils ont franchi les frontières.
Non seulement on leur refuse ce qu’on permet aux capitaux et aux marchandises, mais on le fait de façon ignoble.
Ils et elles sont chassé.es, stigmatisé.es, criminalisé.es, fiché.es, battu.es par les forces de police, rejeté.es par les institutions, accusé.es de terrorisme par des individus toujours ravis de trouver un prétexte pour maquiller leur racisme, et parfois reconduit.es à la mort sans scrupules par les gouvernements.
Nous accusons l’État de traiter ces personnes avec la dernière des cruautés, en les condamnant à la misère. Nous accusons l’État de mettre leur vie en danger.
Nous accusons en particulier l’État français, par la proclamation de l’état d’urgence, par l’entretien de confusions nauséabondes autrefois réservées à l’extrême droite, par une répression de plus en plus violente, de confirmer au grand jour les options racistes qui forgent l’idée de nation.
Nous accusons l’État d’organiser ce racisme, en créant la confusion entre migrants et terroristes jihadistes, et de l’instrumentaliser pour légimiter ses guerres impérialistes mais aussi sa politique discriminatoire en France à l’encontre des personnes supposément ou réellement musulmanes.
Nous accusons aussi tous les complices de ce racisme, qu’ils agissent par haine véritable, par compromission égoïste ou encore par lâcheté, soumis aux ordres iniques qu’on leur donne.
La FA tient à réaffirmer de façon claire et définitive son soutien inconditionnel aux migrant.es.
En dehors des actions de terrain que nous organisons ou auxquelles nous participons, nous informons toutes les personnes qui ont le courage de s’élever contre cette cruauté cynique que nous mettons à leur disposition notre force militante, c’est à dire nos outils (journaux, radio), nos locaux, nos capacités d’accueil de personnes, et que nous sommes prêts à appuyer toute initiative de lutte aux côtés de tout.es les migrant.es.


Enjeux libertaires actuels à Perpignan - le 15/05/2016 @ 10:33 par WebNoMaster

VENDREDI 27 MAI 2016 – 18h

Rencontre-débat avec Philippe Corcuff
Organisé par le groupe Pierre Ruff de la Fédération Anarchiste
Librairie Torcatis – 10 rue Mailly – 66000 Perpignan

Enjeux libertaires actuels face à la quête du sens : entre argent-roi, extrême droite et djihadisme

Autour de trois livres de Philippe Corcuff : Les années 30 reviennent et la gauche est dans le brouillard (Textuel, 2014), Enjeux libertaires pour le XXIe siècle par un anarchiste néophyte (Editions du Monde libertaire, 2015) et Pour une spiritualité sans dieux (Textuel, 2016)
La question spirituelle, au sens large de l’exploration du sens et des valeurs de l’existence, n’appartient pas aux religions. C’est même un défi particulièrement vif pour les partisans de l’émancipation sociale dans une période de confusionnisme idéologique, où face au dessèchement spirituel généré par la logique capitaliste de l’argent-roi deux impasses se profilent : la xénophobie autoritaire (et tout particulièrement islamophobe) d’une extrême droite relookée et les absolus meurtriers du djihadisme. A l’inverse, pour toutes celles et tous ceux qui voudraient rester Debout, quelles pourraient être les perspectives libertaires renouvelées d’un anarchisme pragmatique ?

Le Blog du Groupe Pierre Ruff


Festival de cinéma d'Alès Itinérances 2016

Deux avant-premières pour les anarchistes !

Le festival de cinéma présentera dans sa programmation deux avant-premières qui pourraient intéresser le public qui consulte aussi le blog du Groupe Gard Vaucluse de la Fédération anarchiste:

Carta Incognita, de Thomas Sady et Jacques Arlandis. Documentaire inédit qui retrace le parcours d'Elisée Reclus en Colombie. Projection samedi 26 mars à 18h00, au Cratère Théatre.


Ni Dieu ni maître, une histoire de l'anarchisme, par Tancrède Ramonet, Arte Production. Deux volets:
Episode 1 la volupté de la destruction (1840-1914).
Episode 2: La mémoire des vaincus (1914-1939).
Projection le samedi 26 mars à 14h15 et 16h15, au Théatre du Cratère.

Itinerances 2016.PNG


Nouvelle 1

Motion sur l'antisémitisme


Les chiffres des actes antisémites commis en 2018, et révélés par le ministère de l’Intérieur sont effarants. En un an, les actes recensés sont passés de 311 (en 2017) à 541, soit un bond de 74 %. Pour autant, pour nous anarchistes, il ne s’agit pas d’une « résurgence de l’antisémitisme », parce que celui-ci a toujours été présent au cours de l’histoire et se répand de manière exponentielle aujourd’hui, notamment avec les réseaux sociaux.
L’antisémitisme, visant les Juifs, ou supposés tels, en tant que groupe religieux, ethnique ou racial, n’est pas le seul apanage d’une droite extrême ou se voulant "traditionnelle " ou "nationaliste". Il réapparaît plus fort à chaque crispation identitaire.
De tous temps, de nombreux prétextes ont été utilisés pour justifier l’antisémitisme. Mais l’antisémitisme, en tant qu’une des formes politiques du racisme, culmine lors de la Conférence nazie de Wansee, pour définir les modalités administrative, technique et économique, de la "solution finale de la question juive ". L’antisémitisme a également ciblé les Juifs par les purges staliniennes, comme lors du « complot des blouses blanches ».
Après la Seconde guerre mondiale et l’extermination des Juifs, la plupart des militant·es juifs et juives ayant disparu, s'en est donc suivi un silence lourd de conséquence sur la Shoah, y compris dans les rangs des militant·es anarchistes. Est-ce dû au fait que la Shoah nous questionne profondément en tant qu’êtres humains ?
Toujours est-il que, non seulement l’extrême-droite, mais aussi des éléments issus de l’extrême gauche ont commencé à développer des propos et des positions révisionnistes voire négationnistes sur l’existence même du massacre des Juifs… alors qu’il est aujourd’hui acquis par les historien·nes qu’entre 5,5 et 6,5 millions d’entre eux ont disparu durant ce génocide. L’antisionisme est une autre question. Il est donc important de mobiliser toutes nos forces pour combattre tous propos ou actes antisémites et de bien les dissocier de l’antisionisme. L’ignorance de ces faits alimente le négationnisme et le révisionnisme.
Les anarchistes ne traitent pas le nationalisme de l’Etat israélien autrement que n'importe quel nationalisme. L’Etat d’Israël est pour nous un Etat parmi tant d’autres, qui développe aujourd'hui une politique raciste, colonialiste et sous pression religieuse.
Nous continuerons à soutenir les Anarchistes contre le mur en Israël, tout comme les objecteurs·trices israélien·nes, de même nous soutenons la lutte de la population palestinienne opprimée, et ce parce que directement au coeur des combats pour la liberté de chacun·e.
Car nous avons bien conscience que la création de l’Etat israélien confirme la thèse anarchiste que la création d’un Etat ne peut se faire que dans la violence. Nous avons cependant également conscience que, se dire anti-impérialiste ne suffit pas à se prémunir contre l’antisémitisme.
Aussi, en tant qu’anarchistes contre toutes les formes de discriminations et d’oppressions, nous continuerons à lutter contre l’antisémitisme, et à combattre toutes les formes de racisme, notamment à l’encontre des migrant·es, des réfugié·es et des exilé·es, activement dans la rue, mais aussi en renforçant nos moyens de diffusion (le Monde libertaire, Radio libertaire, Editions du Monde libertaire, tracts, conférences, cycles de formation, etc.) par des argumentaires et des recherches historiques.
Le racisme et l’antisémitisme sont des armes de ceux et celles qui cherchent à diviser pour dominer. Nous les combattrons pied à pied.


Fédération anarchiste 78ème Congrès (Amiens juin 2019)

Nouvelle 2

Lettre au préfet du Gard: Relogez ! régularisez !

20191110_154755.jpg